adidas gazelle navy Les Promenades King entre les mains du groupe sherbrookois Immex

Les commerants des Promenades King ont reu l’avis du Groupe Immex dans leur courrier mercredi matin. Dans la lettre, le vice prsident de la socit immobilire, Sbastien Morin, se dit trs heureux de cette acquisition. Il ne prcise pas les dtails des plans futurs, mais explique que diffrentes options sont l’tude pour amliorer les Promenades.

Un texte de Brigitte Marcoux Plusieurs commerants affichaient un grand sourire la rception de la lettre. Pour eux, cette transaction est un regard positif vers l’avenir. Nous sommes vraiment contents de cette nouvelle. a fait longtemps qu’on est installs ici et qu’on attend que a bouge !

C’est Yales Properties qui tait propritaire du centre commercial depuis sa construction en 1959. Son prsident, Albert Mashaal, tait de passage mercredi midi pour finaliser la transaction. J’ai vendu au groupe Immex parce que je connaissais le pre de Jean Franois et Sbastien Morin. Il m’avait souvent approch pour acheter. Mashaal ajoute qu’il aurait fallu qu’il investisse jusqu’ 6 millions de dollars pour rnover les lieux, ce qu’il ne voulait pas faire.

Le prsident de Yale Properties, Albert Mashaal Photo : Radio Canada

Les deux entrepreneurs du groupe Immex n’ont pas voulu accorder d’entrevue sur cette importante transaction, prfrant attendre que leurs plans soient bien tablis. l’poque, la jeune chambre de commerce de Sherbrooke s’y opposait parce que les marchands craignaient que l’arrive de grandes chanes montralaises ou pancanadiennes soit une menace pour les petits commerces , raconte Michel Harnois, directeur gnral de la Socit d’histoire de Sherbrooke. L’inauguration officielle s’tait droule en prsence du maire Armand Nadeau et de nombreux dignitaires, en plus d’attirer un millier de personnes. Mme le cur de la paroisse Saint Boniface tait sur place pour procder la bndiction de l’endroit, question d’assurer la prosprit du centre commercial , note M. Quelques mois avant l’ouverture du centre commercial, une affiche indiquant Estrie Shopping Center avait indign la population.

En octobre 1959, un article de La Tribune faisait tat de la SSJB qui demandait aux citoyens de boycotter le centre commercial. Photo : Radio Canada
adidas gazelle red Les Promenades King entre les mains du groupe sherbrookois Immex